Graines de lin

La graine de lin peut se consommer à l'état naturel. Mais il faut savoir comment l’utiliser correctement sans quoi, une grande partie de leurs bienfaits restent emprisonner sous la coque dure et fibreuse qui entoure la graine. Pour profiter pleinement de ses vertus, il faut préalablement la moudre au moulin à café.

La graine de lin est faible en gras saturés et contient de bonnes proportions de fibres solubles.

Selon certaines études, les fibres solubles aideraient à réduire le cholestérol sanguin et par conséquent, les risques de maladies cardiovasculaires. Bien que les résultats des études divergent, la consommation quotidienne et à long terme de 2 c. à table à 5 c. à table (de 20 g à 50 g) de graines de lin moulues peut contribuer à réduire légèrement le taux de cholestérol sanguin chez les personnes hypercholestérolémiques.

D’autres recherches ont également démontré que son ingestion pouvait réduire la tension artérielle et les triglycérides, prévenir les caillots sanguins, renforcer le système immunitaire et réduire la gravité des symptômes de la ménopause (à cause de son contenu en phytoestrogènes).

Sa consommation diminuerait également les risques de cancer du sein, du côlon et chez l'homme, les risques de cancer de la prostate.

L'huile de lin n'est pas adéquate pour la cuisson, et surtout pas pour faire sauter ou frire des aliments, car elle ne supporte pas la chaleur. Cependant, les graines entières ou moulues peuvent être incorporées à des muffins, des gâteaux ou des pains.